Les symptômes

Les symptômes peuvent être très divers en fonction de la zone du cerveau ou de la moëlle épinière atteinte par l’inflammation.

 Il peut s’agir de :

Troubles visuels avec une diminution de la vue pendant plusieurs jours (=névrite optique)  ou vue double (=diplopie)

Troubles moteurs avec des problèmes à la marche ou déficit moteur d’un membre ou de la moitié du corps ou paralysie faciale

Troubles de l’équilibre, vertiges

Troubles sensitifs avec des engourdissements, des fourmillements, des zones d’insensibilité   ou des douleurs

Troubles sphinctériens : troubles urinaires (difficulté à uriner ou au contraire difficulté à retenir), troubles sexuels, constipation

Fatigue, troubles de la concentration

Raideur des membres

Ce sont les symptômes principaux rencontrés lors d’une poussée ou lors de la phase de progression.

Par définition, une poussée dure plus de 24 heures et peut durer quelques jours à quelques semaines et peut être longue à récupérer.

Les symptômes sont très variables d’une personne à l’autre et d’une poussée à l’autre.